La mode

Image de prévisualisation YouTube

Coco Chanel parle de la mode

Journaliste : Chanel, pouvez-vous me dire ce que sera la mode cette année ?

Chanel : Non

Journaliste : Pourquoi ? Vous ne le savez pas ?

Chanel : Parce que je ne le sais pas et puis que si je le savais je ne vous le dirais pas.

Journaliste : Est-il possible que vous ne le sachiez pas ? C’est dans trois semaines que vous présentez votre nouvelle collection.

Chanel : Oui, oui, mais dans trois semaines on peut faire beaucoup de choses y compris changer la mode. Vous comprenez ? Parce que ça va très très vite et que c’est impossible. D’abord je ne finis jamais aucune robe donc je ne peux pas savoir ce que ça donnera ; je ne les finis pas, je les revois jusqu’à la dernière minute, je travaille dessus parce que la mode c’est une chose très « comme ça ». Vous savez ça prend …

Journaliste : Vous les travaillez jusqu’au dernier jour…

Chanel : Oh oui jusqu’au dernier jour, vous pouvez même dire jusqu’à la dernière nuit.

Journaliste : Par peur d’être démodée ?

Chanel : Oui, par peur de les démoder. J’enlève, j’enlève tout ce que j’ai mis que je trouve inutile.

Journaliste : Dans quel état sont-elles en ce moment ?…

Chanel : Ouh ! En morceaux monsieur, en morceaux et je vous dis la vérité

Journaliste : C’est vrai ?

Chanel : C’est vrai, c’est tout à fait vrai.

Journaliste : La mode de ces dix dernières années a été très souvent excentrique. Y a-t-il des excentricités que vous tolérez ?

Chanel : Mmh, je n’ai pas trouvé la mode excentrique, je l’ai trouvée extravagante ; ce qui n’est pas la même chose… et je n’aime pas l’extravagance.

Journaliste : La taille déplacée, c’est une extravagance ?

Chanel : Non, non, non, non, c’est une question de goût. Écoutez, c’est ce qu’on voudra, mais ce n’est pas une extravagance.

Journaliste : Une mode qui imite une époque révolue, historique, est-ce de l’extravagance ?

Chanel : Euh pff… Ça m’apparaît stupide à moi personnellement. Pour moi c’est une époque finie, la mode ce n’est pas ça vous comprenez, la mode c’est, c’est en avant, c’est pas en arrière ! On ne recule pas, on ne fait pas des choses [?] il faut vivre avec son époque.

Journaliste : C’est-à-dire appropriée à la …

Chanel : Oh j’aime mieux penser à 1960 qu’à 1958.

Journaliste : Qu’est-ce qui a de plus difficile dans votre métier ?

Chanel : Ah… Permettre aux femmes de bouger aisément, ne pas se sentir déguisée, ne pas changer de… d’attitude, de manière d’être selon la robe dans laquelle on les a fourrées, c’est très difficile. Mais ça, vous comprenez, je crois que c’est le don que je possède si tant est que ce soit un don, je crois que je l’ai…

Journaliste : Il faut savoir dans le corps humain ce qui bouge et ce qui ne bouge pas ?

Chanel : Ah, le corps humain bouge tout le temps, même quand on ne veut pas bouger, vous voyez moi, en ce moment, j’aimerais aussi ne pas bouger, parler calmement, ça m’est très difficile. Je bouge sans arrêt, si j’avais le costume qui me gêne je ne bougerais pas parce que j’aurais peur qu’il se déplace, et bien le mien ça m’est égal : il peut ne pas se déplacer, il peut se déplacer, il peut faire ce qu’il veut. [?] Il tient.

Journaliste : Prenons l’un de vos tailleurs de l’année dernière pour l’instant, le vôtre, celui de Marie-Hélène. Ces deux tailleurs sont encore à la mode pour quelques semaines…

Chanel : Euh oui pour quelques semaines, enfin Marie-Hélène est très jolie, elle est mince, elle est très bien faite, elle est très jeune. On pourrait penser que ce n’est pas vraiment démodé, mais elle sait très bien elle-même qu’elle sera démodée dans deux semaines.

Journaliste : Enfin, dans deux ou trois semaines parce que…

Chanel : Elle s’en doute d’ailleurs… Regardez son sourire

Journaliste : Lorsque vous regardez ce tailleur vous trouvez quelque chose à lui reprocher.

Chanel : Je n’y ai pas songé jusqu’à aujourd’hui maintenant que vous me le dites alors je la regarde et je me dis « Est-ce que je ferais ça ? » Et je me réponds « Non, je ne le ferais pas » Je ne ferais pas ça, il y a quelques petites choses que je ferais autrement.

4 Réponses à “La mode”

  1. Maître Corbeau dit :

    Elle était sans doute une femme de fort caractère, Coco Chanel (ce qui, par ailleurs correspond aux personnes qui ont agit d’une façon révolutionnaire dans certaines domaines). Pourtant, à mon avis elle ne serait pas d’accord avec certains grand couturiers d’aujourd’hui, lesquels insistent en retourner aux styles historiques.

    C’est curieux que sa manière de penser est bien similaire à celles des grands innovateurs dans le monde des nouvelles technologies, qui ont l’avis qu’une technologie est obsolète dès qu’elle sort de l’usine, comme la mode pour Coco.

  2. Maître Corbeau dit :

    Au fait, j’imagine qu’il a dû être un travail de bénédictin écrire la transcription complète ;P

  3. AHAHAH Merci Maître Corbeau ! Oui, en effet, cela a demandé énormément de travail ! :p

  4. Alberto dit :

    C´est vrai qu´elle avait un fort caractère. À mon avis, le personnage de « Cruella d´Enfer » peut être parfaitement basè sur lui…
    Mais, personne peut doubter qu´elle aie(avait?) un don.

Laisser un commentaire

A la recherche |
chrislf |
futilemaisprecieuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | natymuse
| bree
| pensées positives et autres